FaceBook ou Google+ ?

Plusieurs mois que je suis sure que Google va tout faire pour devenir le 1er réseau devant FaceBook … Réponse en cours 🙂

« D’après l’agence Vanksen, Facebook reste le réseau social leader, même s’il est délaissé, notamment par les plus jeunes qui préfèrent des plateformes plus récentes, plus mobiles et où leurs parents ne sont pas présents. Au-delà des ados, l’agence précise que l’engagement sur Facebook a été divisé par trois en 2013.

De son côté, Google+ a connu un formidable essor et Oliviez Duffez indique dans un article que Google+ devrait être un élément indispensable à toute stratégie de référencement : “Google+ aura de très fortes répercussions sur le référencement naturel”. (…)

Facebook en baisse

La baisse de Facebook ne concerne pas que le nombre d’adolescents présents et l’engagement. C’est aussi le reach qui est touché. En effet, le quantité de contenu que chacun (membre ou page) veut faire ressortir dans les flux croit beaucoup plus vite que ce que les internautes peuvent absorber. Facebook se concentre donc d’une part sur ce qui génère le plus d’intérêt et d’autre part (et surtout) sur la diffusion payante. Ce n’est pas réellement une surprise puisque j’indiquais sur ce blog il y a près de 2 ans qu’il allait falloir payer pour être visible sur Facebook.

 Etre visible dans les flux va devenir de plus en plus difficile.

Google+, le second réseau social

Depuis quelques semaines maintenant, Google+ est devenu le second réseau social au niveau mondial avec plus de 340 millions d’utilisateurs actifs chaque mois, soit environ le tiers des 1.15 milliards actifs sur Facebook. Google+ a une forte particularité : c’est Google. Il ne faut prendre en compte le simple réseau social, mais l’ensemble de l’univers Google qui va avec : référencement, géolocalisation, personnalisation… Google a complètement intégré son réseau social à tous ses différents produits. L’autorship Google va devenir une composante essentielle du référencement Google en 2014.

L’avantage concurrentiel de Google+

Par rapport à Facebook, Google+ a une force considérable : Google n’a pas à diffuser de publicité pour rentabiliser la plateforme. Le cash est déjà généré par Adwords et Adsense. Certes en fin d’année Google+ a lancé les “+ post”, mais ils sont destinés à pousser les posts sur le réseau Display de Google pour renvoyer du trafic vers le profil entreprise. Cependant, Google+ a beaucoup moins d’inscrits que Facebook et beaucoup moins d’actifs que Facebook, et le réflexe du marketer peut être de se concentrer là où est son audience, donc sur Facebook. Mais, comme indiqué plus haut, il ne faut pas voir Google+ en tant que tel, mais bien comprendre que Google+ c’est Google. C”est (encore pour le moment) sur Google sur l’on se rend quand on fait une recherche en vue d’un achat ou pour s’informer sur un prestataire ou un partenaire.

Quel choix pour les annonceurs?

En tant qu’annonceur, on a en quelque sorte le choix entre la recherche sémantique et dépenser pour essayer d’attirer l’attention de ses fans. Facebook reste une plateforme essentielle. Ceux qui y sont inscrits aiment s’y rendre pour interagir avec leurs amis. Facebook reste l’un des meilleurs moyens d’avoir des news de son réseau et de ceux qui nous sont chers. Mais on perçoit une perte de contrôle de la diffusion de son contenu, des posts qui n’arrivent pas et une difficulté croissante à rencontrer son audience. Google+ repose (pour le moment) davantage sur la qualité du contenu, la pertinence, la capacité à développer une audience et à l’engager grâce à son contenu.

Il n’est pas question de ne plus être sur Facebook, mais il faut y être pour de bonnes raisons et de bons objectifs. La course aux fans, qui reste en vogue dans de nombreuses directions marketing n’a pas beaucoup de sens. Qu’on paie ou non pour diffuser son contenu, la qualité est essentielle. Il faut plus que jamais une vraie stratégie éditoriale, notamment autour de l’image. Le Picture Marketing est plus que jamais d’actualité. Plutôt qu’investir temps et argent pour acquérir des fans, mieux vaut mener une réflexion de fond sur son contenu et sa création. En revanche, Google+ doit impérativement être intégré à une stratégie social media en 2014. Ce n’est plus une option si on veut optimiser sa présence et la rendre la plus efficiente possible. »

http://www.presse-citron.net/en-2014-facebook-ou-google?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Pressecitron+%28Presse-citron+-+Le+blog%29

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s